LE CINEMA GAUMONT
CLIQUER ICI POUR GAGNER DES PLACES DE CINEMA
Gaumont : l'histoire
cinema gaumont - L'origine de Gaumont remonte à 1895 quand Léon Gaumont (1864-1946) prend les rênes du "Comptoir Général de la Photographie", entreprise qui commercialise alors du matériel optique et photographique. Léon Gaumont suit avec passion les travaux d'Edison et des frères Lumière. Convaincu de l'avenir du Cinématographe, il se met à fabriquer des appareils de projection et dès 1900, travaille su la sonorisation (le chronophone) et la couleur (le chronochrome). En 1903, il prend la marguerite, prénom de sa mère, comme logo. Alice Guy, sa secrétaire, lui propose d'agrémenter la présentation des appareils vendus par la Maison par des saynètes filmées : Léon Gaumont accepte à condition que cela se fasse en dehors des heures de bureau... C'est ainsi qu'en 1896, Alice Guy devient la première femme réalisatrice au monde et la première productrice. Elle tourne environ 300 films et expérimente le film sonore avec 110 phonoscènes. La production recouvre tous les genres cinématographiques : comédies, drames, films policiers, science fiction, westerns et dessins animés dont Emile Kohl, cinéaste maison est l'inventeur. Par la suite, Louis Feuillade deviendra directeur artistique de Gaumont et réalisera des films aussi célèbres que Judex, Fantômas et Les Vampires.

- Dès 1897, Gaumont réalise des documents d'actualités. En 1910 naissent les célèbres Actualités Gaumont, qui sont projetés dans les salles avant le film chaque semaine.

- En 1910, Léon Gaumont achète l'hippodrome de la Place Clichy à Paris, pour le transformer en une gigantesque salle de cinéma de 3 400 places, la plus grande du monde: le Gaumont-Palace est né. à partir de ce moment, la société acquiert et aménage des salles dans toute la France : de la fabrication des appareils à la projection des films au public, la chaîne cinématographique est ininterrompue.

- En 1925, Léon Gaumont signe un accord de distribution avec la Metro Goldwin Mayer et crée une nouvelle société GMG, la Gaumont Metro Goldwin, dissoute en 1928.

- à l'arrivée du parlant, en 1930, Léon Gaumont se retire: la Gaumont Franco Film Aubert(GFFA) est née: outre l'extension du parc de salles, la société produit des comédies et, surtout, l'immortelle Atalante de Jean Vigo.

- En 1938, la GFFA devient la Société Nouvelle des Etablissements Gaumont (SNEG) dont Alain Poiré devient le secrétaire général puis le directeur de la production et de la distribution: au cours de sa carrière il a produit ou coproduit 150 films dont le dernier Le Placard a été un succès éclatant.

- En 1975, Nicolas Seydoux devient le Président de Gaumont et accélère le développement de la société en augmentant considérablement le parc de salles et en poursuivant une politique de production ambitieuse. Aujourd'hui les salles Gaumont sont regroupées avec les salles Pathé dans Europalaces.

- Daniel Toscan du Plantier, lance une politique de production européenne avec Federico Fellini, Francesco Rosi, Ingmar Bergman sans oublier Maurice Pialat, André Téchiné. Il lance le concept du film-opéra, Carmen de Rosi et surtout Don Giovanni de Joseph Losey.

- En 1985, Patrice Ledoux produit les films de Luc Besson, Le Grand Bleu et Le Cinquième élément ainsi que Les Visiteurs de Jean-Marie Poiré et Christian Clavier.

- En 2004, Nicolas Seydoux transforme les statuts juridiques de Gaumont. Il est désormais Président du Conseil de Surveillance et Sidonie Dumas, Présidente du Directoire. Franck Chorot et Christophe Riandee sont nommés Directeurs Généraux.

- Gaumont a 110 ans et beaucoup de projets. L'histoire de Gaumont, doyenne mondiale des compagnies de cinéma est une histoire qui se confond avec celle du cinéma français.

Gaumont : cinemathèque
- Doyenne des compagnies de cinéma, Gaumont possède un catalogue de films représentant 105 ans de production.

- La cinémathèque Gaumont est chargée de conserver, restaurer, diffuser les Actualités Gaumont et Eclair (1905-1980), les films documentaires (1ère moitié du 20ème siècle), les films muets de fiction (1895-1930), qui sont autant de témoignages de l'histoire du cinéma et du 20ème siècle. La cinémathèque Gaumont, la plus importante des cinémathèques francophones, couvre tous les sujets, petits ou grands, historiques ou insolites, sportifs, technologiques... Elle a tout conservé !

- Outre son fonds d'actualités et de documentaires, elle conserve, restaure, commercialise le catalogue des films muets et du début du parlant. Pour appuyer cette politique volontariste de valorisation de son patrimoine, Gaumont travaille en partenariat avec les trois grandes Archives nationales (la Cinémathèque Française, les Archives du Film et la Cinémathèque de Toulouse).

- La cinémathèque Gaumont en quelques chiffres : 90 000 bobines pour les Actualités Gaumont et Eclair, 10 000 kilométres de pellicules, 6 000 heures de films, 10 000 photographies.

- La Cinémathèque Gaumont est la plus importante des cinémathèques francophones. Accessible au plus grand nombre, le catalogue informatisé de la Cinémathèque est consultable sur Internet, qui redonne ainsi aux archives, leur caractère international et universel. Adresse Internet : www.gaumont-pathe-archives.com


Gaumont : le musée
cinema gaumont - Créé en 1989 sa mission est de retrouver, conserver et valoriser les archives et objets liés aux activités de la société depuis 1895 à nos jours. Centre de documentation et lieu de conservation, il est la mémoire de l'Histoire de la société.

- Des " primitifs " anonymes à L'Atalante de Jean VIgo, Gaumont a produit plus de 4 000 titres. Près de 500 films sont aujourd'hui conservés dont 300 restaurés.

- Un catalogue prestigieux :
Les films de fictions conservés recouvrent tous les genres comédies sentimentales ou burlesques, drames historiques ou réalistes, dessins animés, feuilletons, phonoscènes... L'imagination créatrice s'accompagne d'innovations techniques : le son en 1905, la couleur en 1910.

- Les missions :
La politique de sauvegarde et de restauration menée depuis dix ans redonne vie et authenticité aux oeuvres insert des intertitres manquants, teintage, accompagnement musical permettent une exploitation dans les Cinémathèques, Festivals ou Musées... Le musée retrace l'histoire de Gaumont, à travers le matériel "non-film" issu de sa production et ses différentes activités techniques et commerciales.

- Les collections :
Le fonds est constitué de plus de 5 000 affiches, 200 000 photos du muet à nos jours, des recueils de presse, du matériel publicitaires, des scénarii, près de 200 appareils photographiques et cinématographiques fabriqués par Gaumont à ses débuts. Dessins, plans de salles, décors, costumes, et correspondances participent à l'histoire de la Société et du Cinéma en général. Ces collections enrichies du matériel issu des anciens et nouveaux films produits sont complétés dans les ventes aux enchères, brocantes ou auprès de collectionneurs.

- Le Musée montre ses collections lors d'expositions, d'éditions de livres ou de publications de thèses. Il accueille exclusivement chercheurs, étudiants, réalisateurs, éditeurs, aidés dans leur recherche par une base documentaire informatisée. Pour tout contact : musee@gaumont.fr


Gaumont : les chiffres
cinema gaumont RÉSULTATS 2005 :

- L'année 2005 a été marquée par le succès en salles du film de Valérie Lemercier, Palais Royal ! avec 2,7 millions d'entrées, et par les sorties en vidéo de L'Enquête Corse et de 36, Quai des Orfèvres.

- Le chiffre d'affaires est en hausse de 18% et s'établit pour l'année 2005 à 100,2 millions Euros, compte tenu des performances des nouveaux films et de la progression du chiffre d'affaires du catalogue qui s'établit à 47,7 millions Euros (36,2 millions Euros en 2004).

- Dans un marché en baisse de 10 %, Europalaces réalise un résultat consolidé de 14,9 millions Euros (16,6 millions Euros en 2004) pour un chiffre d'affaires de 381,2 millions Euros (407,8 millions Euros en 2004).

- Le résultat net intègre un profit d'impôt de 2,5 millions Euros, des reprises de provisions clients pour 2,2 millions Euros, ainsi qu'une provision pour perte de 8,4 millions Euros sur La Piste, film sorti en février et qui n'a pas atteint ses objectifs. Le résultat net de Gaumont s'élève ainsi à 7,2 millions Euros pour l'année 2005.

- Afin de financer le développement de ses investissements, la société dispose d'une ligne de crédit syndiquée de 100 millions Euros dont 47,5 millions Euros sont utilisés à fin décembre 2005.

FIMLS 2006 et 2007 :

- Le début de l'année 2006 est contrasté. Si Un Ticket pour l'Espace d'Eric Lartigau sorti le 18 janvier n'a pas rencontré le succès escompté, Je vous trouve très beau d'Isabelle Mergault avec Michel Blanc et Medeea Marinescu sorti le 11 janvier atteint à ce jour plus de 2,3 millions d'entrées. Le film de Michel Gondry, The Science of Sleep, avec Gael Garcia Bernal, Alain Chabat, Charlotte Gainsbourg et Miou Miou, a été sélectionné au Festival de Sundance et au Festival de Berlin. Il est vendu dans le monde entier et sortira en France au second semestre.

- Les autres films programmés pour 2006 sont :
- La Doublure de Francis Veber avec Gad Elmaleh,Alice Taglioni, Daniel Auteuil, Kristin Scott Thomas, Richard Berry,Virginie Ledoyen, Dany Boon, Michel Jonasz et Michel Aumont, le 29 mars.
- OSS 117, le Caire nid d'espions de Michel Hazavanicius avec Jean Dujardin, Bénénice Bejo, Philippe Lefebvre et Aure Atika, le 19 avril.
- La Faute à Fidel de Julie Gavras avec Julie Depardieu et Stefano Accorsi, au deuxième semestre.
- Désaccord Parfait d'Antoine de Caunes avec Jean Rochefort, Charlotte Rampling et Isabelle Nanty, au second semestre.

- Le Conseil de Surveillance a décidé de proposer à l'Assemblée Générale, convoquée le 27 avril à 10h, la distribution d'un dividende de 0,60 Euro par action.

Source: www.gaumont.com
CLIQUER ICI POUR GAGNER DES PLACES DE CINEMA
Affiche cinema  Home cinema  Horaire Cinema  Cinema Pathe  Sortie cinema   Ipod Apple   Gagner une console   Chèques Carburant   Moteur Recherche   Référencement gratuit   Lunettes de soleil   Maigrir vite   Jeu gratuit